Le bal de Versailles
Bienvenue au Bal de Versailles ! Présentez-vous ....
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Shopactif


Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland



Louis XIII le Juste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Louis XIII le Juste

Message par Invité le Sam 3 Déc - 2:47

Louis XIII le Juste



Né en 1601 à Fontainebleau, Louis XIII passe la plus grande partie de son enfance à Saint-Germain-en-Laye. La naissance de Louis fut pour son père un grand bonheur : "les larmes coulaient sur la face aussi grosses que des petits pois".

Son éducation est rude ; il souffre d'un manque d'affection. Mélancolique, il passe beaucoup de temps à réparer des armes ; il aime le dessin et la musique, l'équitation et la chasse. Il déteste le luxe vestimentaire. Sa santé est précaire comme en témoigne le journal de son médecin Héroard (bile noire, neurasthénie, angoisses, migraines, entérite (intestin), tuberculose).

Il meurt à 42 ans seulement. Sa mère est hystérique. Son mariage consommé 4 ans après la cérémonie (1615 à 1619). Il est ensuite amoureux de la reine qui fait trois fausses couches. L'absence de dauphin est ressentie comme un drame. Louis se réfugie souvent dans des retraites plutôt solitaires à Noisy-le-Roi et Versailles pour y chasser. Il reste fidèle à son acolyte Richelieu. Intraitable lorsqu'il s'agit des affaires de l'Etat, il est aussi roi-soldat et très chrétien.

"Louis a forte conscience, dès l'âge de sept ans, de la position éminente qui est la sienne. "Mon rang est partout" rétorque-t-il à son frère naturel, "Féfé Vendôme", qui l'exhorte, croyant bien faire, à prendre sa place dans un ballet de cour à Fontainebleau." Il est très vite conscient de sa place après la mort de son père : "Réjouir le peuple, craindre Dieu, faire justice, telle est la multiple fonction de Sa Majesté". Tallemant des Réaux lui prête des tendances homosexuelles et critique le récit de Héroard au début de la vie de Louis : "vous ne voyez rien, sinon à quelle heure il se réveilla, déjeuna, cracha, pissa, chia...". Remarquable chasseur, il a déjà tué huit cerfs à neuf ans. Il tue les animaux et les collectionne. Attiré par les matières artistiques, il est en revanche bègue et fort peu latiniste. Coléreux, il est capable aux bons moments de sang-froid.

Héroard a écrit 11 054 pages sur l'enfance de Louis. Au début, il explique que Louis bébé est simplement frotté de corps gras. Comment s'étonner alors de l'apparition de croûtes, rouges au ventre et aux jambes, de la gale sur la tête et des oreilles ensanglantées. Il raconte les premiers sourires à sa gouvernante qui n'hésitera pas ensuite à manier le fouet (avec la bénédiction de son père : "je veux que vous le frappiez jusqu'au sang") ; les balbutiements à 10 mois ; ses sentiments de supériorité à l'égard de Féfé chevalier (le fils d'Henriette d'Entragues) et ses crises de colère (132 entre 1601 et 1610).
L'enfant apprend par coeur des poèmes comme les Proverbes de Salomon et les Quatrains de Pibrac. Pieux, le petit roi sait des prières en latin et en français. Rejeté du conseil, il y entre enfin le 2 juillet 1609.

Louis XIII est sacré dans sa neuvième année à Reims (Henri IV avait été sacré à Chartres). La province de Champagne tenait à ce lieu. L'événement se déroule le dimanche 17 octobre à midi. Le roi demeure quelques jours à Corbeny lieu où sont entreposées les reliques de saint Marcoul, pieux abbé à l'invocation duquel les rois de France auraient été redevables de leur pouvoir de guérison. Selon Héroard, le roi toucha près de 900 malades.

Louis XIII doit pour gouverner s'affranchir de la régence de sa mère Marie de Médicis qui gouverne avec autorité pendant son enfance. Concini aide Marie de Médicis dans sa tâche. C'est elle qui marie son fils à l'infant Anne d'Autriche. À 16 ans, Louis se débarrasse de Concini. Enfant maladif, inquiet, "opiniâtre" d'après son médecin Héroard ; passionné de vénerie, d'armes à feu, il ne se livre qu'à son maître de fauconnerie Luynes. Il fait de ce dernier son principal ministre dont l'action sera aussi impopulaire que celle de son prédécesseur. Marie est reléguée à Blois d'où elle se sauve en février 1619. Avec l'aide de Richelieu, elle revient même sur le devant de la scène.

Louis s'occupe de rétablir la religion catholique dans le sud-ouest de la France. Les affaires intérieures et les problèmes avec les Habsbourg dans les années 20 conduisent Louis à accepter Richelieu dans son Conseil (1624). Entre 1626 et 1628, le problème protestant trouve une solution après le siège de La Rochelle. Le parti dévot animé par le cardinal de Bérulle, la reine-mère, Gaston, frère du roi pousse le roi et Richelieu à prendre des mesures radicales pour extirper le protestantisme du royaume. "Le grand orage" éclate le 10 novembre 1630 : Louis renouvelle sa confiance à Richelieu ; le parti dévot est démantelé et Marie de Médecis obligée de s'exiler aux Pays-Bas.

A partir de 1630, la lutte contre les Habsbourg est l'objectif privilégié (guerre de trente ans). Richelieu met aux ordres les provinces et utilise des expédients pour enrayer le déficit du budget. Les complots se multiplient. Clergé et parlements entrent dans une résistance larvée. La pression fiscale engendre des révoltes populaires dans les campagnes (1636 : Les Croquants entre Loire et Garonne, les Va-nu-pieds en Normandie en 1639).

Le 4 décembre 1642, Richelieu disparaît. Le roi meurt le 1er mai 1643 alors qu'aucun des problèmes du royaume n'a trouvé de solution.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: Louis XIII le Juste

Message par Angelus le Lun 26 Déc - 11:53

trés intéressant.
Wink
avatar
Angelus
Nouveau

Messages : 18
Date d'inscription : 24/12/2011
Age : 36
Localisation : Vannes (Morbihan)

http://grimoire-angelus.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Louis XIII le Juste

Message par Invité le Lun 26 Déc - 13:57

Sa mère, Marie de Médicis, n'était pas hystérique. Seulement, elle n'était pas une maman très affectueuse. Henri IV était un papa joueur pour ses enfants mais préférait laisser aux autres la tâche ingrate de corriger.
Ses parents n'étaient pas très présents pour lui et, quand Marie de Médicis aura la régence, elle fera de son mieux pour ne jamais donner le pouvoir à son fils ce qui obligera Louis XIII à s'opposer à sa mère.
Comme Louis XVI, Louis XIII sera sommé de consommer tôt son mariage avec Anne d'Autriche dont il ne sera jamais amoureux et, désintéressé du sexe, il ne la trompera jamais non plus.
Anne d'Autriche retiendra la leçon de ce qu'il ne faut pas faire avec son fils et sera tout le contraire de Marie de Médicis en tant que mère et en tant que régente.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: Louis XIII le Juste

Message par Invité le Ven 27 Jan - 13:03

Personnellement, j'adore Louis XIII même si je lui en veux d'avoir fait ami-ami avec Richelieu Laughing

Je trouve que son histoire d'amour, platonique, avec Marie de Hautefort est touchante : il l'aimait passionnément mais n'a jamais été capable de faire quoi que ce soit avec elle.

Et, rien à voir mais de tous les Rois de France, c'est de loin le plus beau de tous à mon goût ^^"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: Louis XIII le Juste

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum